Armée du Salut

 

Durant quatre mois, de mars à juin 2012, trois des comédiens du projet ainsi que la scénographe et créatrice lumières sont venus toute les semaines à l’Armée du salut de Lille (Victor Hugo et Valenciennes), à tour de rôle.`
Ils se sont présentés aux personnes qui y résident pendant cette période, et les ont rencontrées. Le premier temps de l’action est nécessairement dédié à cette prise de contact. Rencontrer les personnes, les connaître, appréhender leurs difficultés quotidienne et leur rapport à la « culture ».

Se présenter aussi, décrire nos activités, parler avec eux du théâtre, pourquoi et comment nous le pratiquons, pourquoi nous avons pensé nécessaire et riche de venir dans ce cadre et proposer cet atelier.
Ces premières semaines de rencontres s’accompagnent petit à petit de lectures de la pièce, de visionnage ensemble de films, de documentaires, de débats autour du projet, en lumière avec les questionnements personnels de chaque participant.

« Une Anarchie en Bavière », d’après « Anarchie en Bavière » de Fassbinder, pose la question d’une société éclatée, où l’auteur imagine que le pouvoir a été renversé et où chacun doit redéfinir sa pensée et ses moyens d’actions : quelle parole et quels choix pour un citoyen responsable de lui-même ?
Chaque participant, ayant soulevé dans les débats précédents la question de l’exclusion, de la révolte et de l’espoir, choisit alors de prendre en charge un personnage d’un « choeur » que nous avons inventé et rajouté au texte, pour avoir sa parole dans le spectacle, et mettre à l’écrit son ressenti et sa vision des thématiques abordées dans la pièce.

Une première lecture du texte initial jouée par la compagnie a eu lieu à la Maison Folie de Moulins à Lille le 2 juin 2012. Les participants de l’Armée du salut ont été conviés à assister au spectacle, et voir jouer le texte sur lequel ils ont travaillé depuis des semaines. L’intérêt est ici de les accompagner dans une sortie culturelle, de voir le spectacle d’une équipe qu’à ce moment-là de l’année ils connaissent et dont ils auront partagé le travail en amont.

En 2015, la Compagnie a de nouveau travaillé durant deux mois avec les résidents de l’Armée du Salut autour de la thématique du vide intérieur, explorée avec humour dans le Cabaret Thérapeutique « Les Avides ».  Les résidents ont travaillé avec les comédiens et musiciens professionnels pour écrire leur propre texte et le mettre en musique. Ce projet a abouti à une soirée Slam au Macondo à Lille le 29 Octobre.

Les commentaires sont fermés